AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Où est la maison? [pv Elliot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2012
MessageSujet: Où est la maison? [pv Elliot]   Sam 21 Juil - 8:10

Le train. Ce grand machin bruyant et effrayant l’avait délogé de chez lui, l’avait emmené loin de papa et du méchant monsieur blanc, il avait emmené Elliot aussi. Pour autant Numéro Cinq ne se sentait pas en sécurité et pas heureux non plus. Ici il ne connaissait rien, il ne comprenait rien, il voulait rentrer, il voulait rentrer, il voulait rentrer.
C’était cela qu’il savait seulement : il voulait rentrer.
Comme une litanie il ne cessait de répéter :

- Gildas veut rentrer, Gildas veut rentrer, Gildas veut rentrer.


Il avait peur du cagibi et peur du monsieur blanc qui le tapait ou lui montrait du sang et des choses rouges, il avait même parfois peur de papa, mais c’était des choses dont il avait l’habitude et qu’il connaissait. Par exemple il savait où était son lit, et où était la table où il mangeait, et la grande chaise où on l’attachait pour lui faire des choses bizarres, il connaissait les murs autour de lui, et il savait combien il y avait de carreaux dans la salle de bains.
Ici dans ce lieu tout était nouveau, il ne reconnaissait rien, il ne savait rien, et sa « maison » lui était étrangère.
Heureusement il y avait Elliot, et depuis ses premiers pas à Atlantide, Gildas s’était comporté avec le garçon comme un poussin avec sa mère, le suivant partout. Il représentait ce qu’il connaissait et n’avait plus peur de lui. Et puis c’était lui qui avait appelé Numéro Cinq : Gildas, il était d’une certaine façon important pour l’enfant. Même si ce dernier ignorait ce qu’était « l’amitié » et aurait plutôt décrit Elliot comme « celui qui vole » plutôt que comme « un ami », cela n’empêchait pas qu’il avait un certain attachement pour lui.

Mais Numéro Cinq voulait rentrer. Il avait envie de pleurer, de crier et de mordre, de se taper la tête contre un mur très fort, cela le rassurerait peut-être, mais il avait peur du cagibi. Parce qu’ici aussi il y avait sûrement un cagibi et quelqu’un de méchant voudrait l’enfermer. Il était sûr qu’ici aussi on l’enfermerait s’il se plaignait. Il restait donc silencieux et malheureux.

- Pas le cagibi, pas le cagibi, pas le cagibi, Gildas veut rentrer.


Alors que les deux enfants marchaient dans les rues, Gildas l’entendit. Cet horrible bruit méchant qui l’avait emmené ici, le train. Le train, le train, le train.
Un moment d’inattention d’Elliot et le petit garçon se détournait pour courir après le vilain bruit. Pour rentrer chez lui.

Le train donc. La gare. Voilà Numéro Cinq seul et perdu dans cet endroit qui lui paraît tellement immense. Elliot n’est plus là, et Gildas a envie de pleurer. Il est mort de peur, à cause du bruit, à cause des gens, à cause de tout ça, alors il compte. Il chante comme une litanie tout les chiffres après la virgule qu’il connaît de PI, il essaie des s’inventer des multiplications compliqués avec beaucoup de nombres pairs, mais il finit par s’accroupir et se recroqueviller sur lui-même, puis se boucher les oreilles.
Il a vraiment envie de pleurer.

- Elliot Elliot Elliot Elliot, Gildas veut rentrer.

Il pourrait peut-être monter dans le train, c’est comme ça qu’il est venu, mais il ne veut plus bouger, il ne veut plus voir, il ne veut plus entendre. Il voudrait qu’Elliot soit là. Ou il voudrait être le gentil Numéro Cinq qui vit avec papa.

- Numéro Cinq est vilain, tu iras dans le cagibi Numéro Cinq, écoute ton papa Numéro Cinq, tu ne veux pas aller dans le cagibi Numéro Cinq.


Pas le cagibi, non pas le cagibi. Numéro Cinq va être sage et rentrer chez papa alors il n’ira pas dans le cagibi.
Il se lève et son petit corps tremblant s’avance vers le train.

- Numéro Cinq va rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 9
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 24
MessageSujet: Re: Où est la maison? [pv Elliot]   Sam 21 Juil - 9:56

Trente secondes. Trente secondes avaient suffit pour que Gildas disparaisse comme un fantôme. Et voilà donc Elliot qui courrait partout pour le trouver. Il cherchait dans les rues d'Atlantide, criant son nom, son numéro, demandant aux gens. Puis l'idée lui vint, tel un éclair, quand il entendit le train.

Il se souvint que depuis qu'ils étaient arrivés, Gildas répétait souvent qu'il voulait rentrer. Le petit aviateur avait beau lui expliquer qu'ils ne pouvaient pas, il continuait de le répéter encore et encore, et il expliquait encore et encore. Les Déesses avaient été très clair, les enfants restaient à Atlantide jusqu'à leur 20 ans, puis ils retournaient sur Terre. Mais si certains partaient avant, ils se retrouvaient à un endroit au hasard sur Terre, souvent à des milliers de kilomètres de chez eux.

L'autre raison qui faisait qu'Elliot ne voulait pas que Gildas rentre tout de suite chez lui, était que si il rentrait, il retournerait dans cet affreux laboratoire, à servir de cobaye à ces gens plus fous que lui. Et ça, Elliot le refusait, il aimait trop Gildas pour permettre une chose pareille.

Il courrait donc, vers la gare, et accéléra en voyant Gildas s'approcher du train. Dans un superbe dérapage, il se mit entre le train et le jeune enfant, écartant les bras pour l'empêcher de passer. Il parla d'une voix calme et douce mais assuré, pour ne pas effrayer le jeune autiste.

- Non Gildas ! Pas le train ! Reste avec Elliot !

Il s'accroupit pour être à sa hauteur, et tendit sa main, la paume vers le garçon, les doigts écartés. Si Gildas posait sa paume sur la sienne, ce serait comme si ils se faisaient un câlin, et cela rassurerait le petit aviateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2012
MessageSujet: Re: Où est la maison? [pv Elliot]   Sam 21 Juil - 10:20

Numéro Cinq allait monter dans le train et rentrer. Comme un gentil petit garçon. Et puis… Et puis Elliot était apparu. Soudainement. Là devant lui il y avait Elliot.
Elliot est gentil et Elliot vole, alors en général l’enfant essaie de lui faire plaisir même s’il ne comprend pas tout et si c’est difficile pour lui.
Il détourne les yeux. Gildas n’aime pas regarder les gens dans les yeux, il évite ça, même avec Elliot. Pourtant il le voit quand même et il l’entend.

- Non Gildas ! Pas le train ! Reste avec Elliot !

Et puis l’autre garçon se met accroupis en face de lui. Tendant sa paume vers lui. Il connaît ce geste, Gildas sait ce que ça veut dire, c’est un signe pour communiquer. C’est pour dire que « c’est bon », que « ça va », c’est une sorte de lien même si le petit n’est pas capable de l’expliquer.

- Reste avec Elliot.

Répète-t-il. C’est sa manière de faire, répéter les fins de phrases, répéter ce qu’il entend, parce qu’il ne sait pas toujours ce que veulent dire les mots, il les utilise parce qu’il voit que les autres parlent et qu’il veut parler aussi.

- Reste avec Elliot. Reste avec Elliot.

Pourtant il ne comprend pas tout à fait le sens des mots et il voudrait aller dans le train. Il ne pose pas sa main sur la paume d’Elliot, il ne le regarde pas.

- Reste avec Elliot. Numéro Cinq va rentrer.

Ca il sait ce que ça veut dire, ça veut dire aller dans le train. Dans le train, l’énorme machin bruyant et effrayant. Qui l’a emmené ici. Mais il a moins peur parce qu’Elliot est là, il est avec lui et une part au fond de lui se sent protégé. Et puis il est content, sans doute que le garçon va rentrer avec lui. Numéro Cinq et Elliot vont rentrer ensemble et Numéro Cinq ne sera pas puni, il n’ira pas dans le cagibi.

- Numéro Cinq va rentrer.

Et il éclate de rire. Il va rentrer vers papa, il va rentrer avec Elliot.

- Numéro Cinq va rentrer. Reste avec Elliot.

Ce qui signifiait sans doute pour lui qu’il restait avec Elliot mais en rentrant avec lui. Ou peut-être que répéter le rassurait et l’amusait, qu’il était sûr d’avoir compris et qu’il pouvait aller dans le train sans avoir peur. Du coup il contourne le garçon pour reprendre sa marche vers le convoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 9
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 24
MessageSujet: Re: Où est la maison? [pv Elliot]   Dim 22 Juil - 3:20

Au début, Elliot crut qu'il avait réussit du premier coup à convaincre le petit garçon de rester avec lui a Atlantide. Mais son sourire avait disparu quand Gildas ne posa pas sa main sur la sienne et répéta sans cesse "Numéro 5 va rentrer. Reste avec Elliot'.

En le voyant partir vers le train, l'aviateur se leva et se mit à nouveau devant lui pour l'empêcher de monter dedans. Il écarta encore les bras, faisant barrière, puis regarda Gildas même si celui ne le regardait pas, il savait qu'il avait son attention.

- Gildas, tu dois rester avec moi ici. Ici, nous sommes en sécurité, personne ne nous fera mal ou peur.

Elliot réfléchissait à toute vitesse, il devait absolument trouver un argument que son ami pourrait comprendre, et qui le convaincrait de rester à Atlantide, plutôt que de retourner dans leur village natal. Heureusement, pour l'aider, son hirondelle Jade arriva en volant. Elle se mit à piailler et à tourner plus ou moins autour de la tête de Gildas, captant son attention, et laissant quelques secondes de plus à Elliot. Il finit par trouver quelque chose, claqua des doigts, et l'hirondelle se posa sur son épaule. Il sourit à Gildas.

- Si tu va dans le train, tu ira dans le cagibi. Si tu reste ici avec Elliot, tu n'ira pas dans le cagibi. Dans le train il y a un cagibi et pas d'Elliot. Ici, il n'y a pas de cagibi, et il y a Elliot et les canards.

Pour montrer à quel point il avait raison, l'aviateur sortit un canard en plastique, objet de fascination pour le petit garçon, et s'éloigna du train avec. D'un coté le train et le cagibi, de l'autre, Elliot et les canards. Il espérait que son stratagème fonctionnerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2012
MessageSujet: Re: Où est la maison? [pv Elliot]   Dim 22 Juil - 5:07

Une nouvelle fois Elliot l’arrêta. Numéro Cinq fit la moue, pourquoi est ce qu’Elliot l’empêchait de monter dans le train ? Il entendit les mots « mal » et « peur », et les répéta juste après le garçon :

- Mal peur

Il n’aimait pas avoir mal.
Il n’aimait pas avoir peur.
Et il savait en quelque sorte qu’avoir peur faisait mal.
Numéro Cinq n’aimait pas ces deux mots, et il ne comprenait pas pourquoi Elliot les disait et pourquoi il ne montait pas dans le train. Il ne comprenait rien et il fut à nouveau effrayé durant quelques secondes.

Puis l’oiseau d’Elliot vint tourner près de lui.

- OISEAU !!

Pendant un instant, Gildas oublia le train, oublia de vouloir rentrer, il ne voyait plus que l’oiseau d’Elliot. Il tendait les mains vers la bête voulant l’attraper, mais cette dernière passait entre les mains de l’enfant sans jamais se faire toucher.

- Oiseau, oiseau, oiseau…

Cela le faisait rire de jouer avec l’hirondelle, mais bientôt Elliot la rappela et elle vint se nicher sur son épaule. Gildas continua de la fixer et de tendre les bras vers elle, sans pour autant s’approcher.
Et puis l’autre garçon reprit la parole, utilisant un mot qui faisait très peur à Numéro Cinq. Mal peur. Cagibi.
Cet endroit noir, petit, où l’enfant ne pouvait s’y tenir que recroquevillé, ou il ne voyait rien, n’entendait rien, ou le monde semblait disparaître et l’engloutissait dans une spirale de peur et de douleur. Il le détestait plus que tout, il en avait peur plus que tout, et entendre ce mot sortir de la bouche d’Elliot lui donnait envie de pleurer et de crier.
Dans le train il y avait un cagibi. Un cagibi pour Numéro Cinq qui n’était pas un gentil petit garçon, qui n’écoutait pas papa et qui était partit. Il ne voulait plus prendre le train, il ne voulait pas aller dans le cagibi.

C’est alors qu’Elliot sortit le canard en plastique, tout en prononçant le mot. Canard. Si tu suis Elliot tu auras un canard en plastique. Si tu vas dans le train tu iras dans le cagibi.
Canard en plastique.
Gildas adorait ça, il aimait leur matière, leur consistance, et, tant qu’ils n’étaient pas rouge, leur couleur. Il aimait jouer avec, les tenir dans ses mains le rassurait un peu, et voir un tel objet devant ses yeux lui donnait envie de l’avoir.
Il couru après le canard. Oublia le train. Et refoula quelque part en lui le souvenir du cagibi. Il préférait le canard, il était rassurant et c’était Elliot qui le tenait en plus. Il n’avait rien à craindre.
Son esprit était trop occupé par ce qu’il aimait pour se rendre compte que le train partait sans lui et qu’il n’allait pas pouvoir rentrer maintenant, et puis il était sûr de ne plus jamais monter dans un train de toute façon puisque dedans il y avait le cagibi, c’était Elliot qui l’avait dit.

Finalement ses petites mains attrapèrent le canard et le serrèrent comme on s’accroche à une bouée pour ne pas se noyer. Parce que c’était le quotidien de Gildas, s’accrocher à quelque chose afin de ne pas sombrer. Incapable de réellement comprendre ce monde qui lui faisait peur et qui lui faisait mal sans arrêt.

- Gildas veut canard.

Attendant qu’Elliot veuille bien le relâcher et lui donner complètement.

- Canard, canard, canard, canard…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 9
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 24
MessageSujet: Re: Où est la maison? [pv Elliot]   Lun 23 Juil - 0:33

Elliot soupira de soulagement quand les mains de Gildas se fermèrent sur le canard en plastique, tandis que le train quittait la gare dans un boucan infernal. Il avait gagné, Gildas n'était pas partit. Ils étaient toujours là, ensemble. Le petit aviateur regarda son ami jouer pendant quelques minutes, savourant sa présence qu'il avait toujours peur de perdre.

En dehors de sa famille, Elliot n'avait jamais été vraiment aimé par les autres. Que son seul ami soit un enfant autiste était une douce ironie, mais au fond, il avait au moins un ami. Et puis, il ne ressentait pas forcément le besoin d'être avec quelqu'un de bavard ou qui aime les longues discutions. Avec Gidlas, une fois qu'on avait comprit sa logique, tout était simple.

Voyant qu'ils n'étaient plus que tout les deux, la foule s'étant dissipé, Elliot tendit sa main pour attraper en douceur celle de Gildas.

- Allons manger une glace !

Il savait que Gildas aimait le sucre, comme tout les enfants, et l'entraina doucement avec lui vers le marchand de glace dans une des rues de la ville. Comme tout les autistes, Gildas n'aimait pas les contacts physique, mais vu sa bonne humeur, Elliot savait qu'il pouvait tenir sa main sans crainte. Il était le seul qui pouvait toucher l'enfant sans que celui ci ne pique une crise. De plus, il portait ses gants en cuir, et il savait que son ami préférait le toucher du cuir à celui de sa peau. Cette sensation le rassurait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2012
MessageSujet: Re: Où est la maison? [pv Elliot]   Lun 23 Juil - 4:44

Tenant le canard en plastique d’une main et la main d’Elliot dans l’autre, Gildas avançait avec moins de méfiance que s’il avait été seul. Il n’y avait qu’Elliot qui pouvait tenir la main de Gildas, même papa ne pouvait pas. C’est parce que ça lui faisait mal, quand on le touchait il avait l’impression d’être brulé. C’était sans doute difficile à comprendre pour d’autres personnes, mais il sentait les choses comme si elles étaient multipliées par dix. Sa peau étant ultra sensible, ce qui ne paraissait n’être qu’une caresse pour d’autres, pouvaient s’avérer une torture pour lui.
Mais avec Elliot ça allait, parce que ce dernier faisait attention et puis parce que Gildas le connaissait et avait confiance en lui, d’une certaine manière. Le touché du cuir était assez doux et Gildas adorait les choses douces. Les peluches, les animaux, les tapis, toutes ces choses il pouvait les caresser durant des heures et des heures sans jamais se lasser. La douceur le rassurait et c’était plutôt ironique puisqu’il avait toujours vécu des choses dures.
De toute façon c’est un enfant autiste, il ne peut pas s’en rendre compte. C’était ce qui se disait derrière son dos, ou devant lui.
Il ne pouvait pas se rendre compte. Cependant ça ne voulait pas dire qu’il ne souffrait pas.

Mais à cet instant il ne pensait pas à ça. Il pensait à son canard en plastique, à la douceur du gant d’Elliot et à la glace.

- Glace, glace, glace


Répétait-il. Le gentil Elliot qui pouvait voler lui offrait toujours des choses gentilles que Gildas aimait. Un canard en plastique. Puis une glace.

Arrivé devant la vendeuse – pas plus âgée qu’une adolescente - cette dernière interrogea les deux enfants :

- Bonjour, vous voulez une glace ?
- Voulez une glace.
- Oui ? Quels goûts ?
- Quels goûts.
- On a vanille, chocolat, café, pistache, fraise…
- Chocolat café pistache fraise.
- Et bien, tu as un gros estomac
- Gros estomac
.

Heureusement Gildas n’était pas tout seul où cette conversation aurait pu durer très longtemps, ou énervé la vendeuse qui aurait chassé l’enfant sans savoir que ce n’était pas de sa faute et qu’il n’était pas entrain de se moquer d’elle. Bref, Elliot lui vint en aide et Gildas pu avoir une glace vanille.
Néanmoins l’enfant ne la mangea pas tout de suite, il avait une sorte de rituel avant de pouvoir manger. Il s’agissait à vrai dire de séparer les aliments, incapable de manger des choses qui se touchaient. Comme ici, le cornet et la boule de glace.
Il se tourna vers Elliot et tendit la main qui tenait encore le canard en plastique.

- Elliot canard, Elliot canard.

Ce qui voulait dire dans son langage : Elliot j’aimerais que tu tiennes le canard s’il te plaît. Il le posa près de l’autre garçon et maintenant qu’il avait les deux mains libres il pu tranquillement séparer la boule de son cornet. C’était très très froid alors il se dépêcha d’enfourner la glace dans la bouche. Puis il se mit à hurler parce que le froid envahissait l’intérieur de ses joues, ses dents et son œsophage.

- GLACE GLACE GLACE

Cependant ça ne faisait pas si mal et même si sa manière de manger était bizarre et gelée, il semblait plutôt content, et tout en continuant d’hurler il avala toute la glace.
Une fois plus calme il entama le cornet tandis que sa bouche, ses joues et son vêtement étaient barbouillés de vanille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 9
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 24
MessageSujet: Re: Où est la maison? [pv Elliot]   Mer 25 Juil - 1:14

Elliot était soulagé de retrouver Gildas heureux et calme. Il savait que c'était un enfant fragile, qu'il lui fallait des choses douces et rassurante pour qu'il se sente bien. La glace était une chose, le canard, et le gant en cuir aussi. Tout cela lui permettait de garder l'enfant près de lui, comme une assurance qu'il ne sera jamais seul.

Même si il ne le montre pas, le petit aviateur a peur d'être complètement seul. Même si il était un peu spécial, Gildas était son ami, son seul ami, et il ne s'en remettrait jamais si il devait le perdre. C'est pour ça qu'il faisait tout pour le garder près de lui, le protéger de ce qu'il déteste, et lui donner ce qu'il aime. Pour que Gildas soit avec Elliot.

Une fois arrivés devant la marchande de glace, ils frôlèrent la catastrophe.

- Bonjour, vous voulez une glace ?
- Voulez une glace.
- Oui ? Quels goûts ?
- Quels goûts.
- On a vanille, chocolat, café, pistache, fraise…
- Chocolat café pistache fraise.
- Et bien, tu as un gros estomac
- Gros estomac.
- Mais... Tu te moque de moi ?!


Elliot fit vite reculer son ami, et se mit face à la vendeuse avec un joli sourire.

- Pardonnez le s'il vous plait, il ne parle pas très bien, il ne sait pas comment s'exprimer correctement. Ne lui en voulez pas trop, il n'est pas méchant.
- D-d'accord... Alors, ces glaces ?
- Une glace vanille et une chocolat s'il vous plait.


Heureusement pour lui, son sourire et son visage d'ange l'aidait bien à sortir Gildas de situation délicate. Les autres personnes ne comprenaient pas la différence, ne prenaient pas le temps de faire attention, de tenter de décrypter les paroles du petit garçon. Il devait le faire pour eux, et il trouvait cela dommage.

Il amena Gildas jusqu'à un banc et prit le canard quand il lui tendit. Il fut un peu surpris en le voyant faire, mais comme il semblait content, même en hurlant, il le laissa faire. Elliot mangea plus calmement sa glace et son cornet, observant tendrement le petit autiste. Une fois que celui ci ait finit de manger, l'aviateur sortit de sa poche un mouchoir en soie, tout doux, et essuya avec une extrême douceur le visage et la bouche de Gildas.

- Ne bouge pas.

Il réussit à retirer la plus grosse partie de la glace, et observa le petit parc dans lequel ils étaient, cherchant une distraction. Il aperçut dune aire de jeu et désigna la balançoire.

- Tu veux jouer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2012
MessageSujet: Re: Où est la maison? [pv Elliot]   Mer 25 Juil - 22:20

Gildas ne savait pas et ne pouvait pas savoir, ni comprendre, qu’Elliot avait autant besoin de lui que l’inverse. Il ne pouvait pas comprendre les sentiments des autres, déjà qu’il ne comprenait pas les siens. Pour lui le monde tournait autour de lui et c’était un monde compliqué, incompréhensible qui le rejetait.
Mais il était simplement content – et rassuré – qu’Elliot soit là. Si ce dernier venait à disparaître, même pour une raison logique et normal, Gildas ne pourrait pas l’accepter.
Comme un poussin qui perdrait sa mère trop jeune et qui se retrouverait tellement perdu qu’il pourrait en mourir.

Pour autant il n’acceptait pas tout et quand Elliot voulait lui essuyer la bouche avec son mouchoir, bien qu’il lui demande de ne pas bouger, l’enfant ne cessait de tourner la tête en gémissant. Il n’aimait pas ce contact, il ne voulait pas qu’on l’essuie, même si c’était pour son bien. Pour autant l’autre garçon était persévérant, donc l’enfant fini par avoir la bouche à peu près propre.

Après cela Elliot lui présenta des balançoires.

- Tu veux jouer ?
- Tu veux jouer ?


C’était sans doute la première fois de sa vie que Gildas voyait des balançoires pour la simple et bonne raison que dans le laboratoire où il vivait il n’y en avait pas. Certes il lui arrivait de fuir, mais pas dans un endroit où il y avait des balançoires.

- Tu veux jouer ?

Pour autant il se leva et couru vers les objets, et trouva comment y jouer. A sa manière. En s’agenouillant et en mettant le siège dans sa bouche. Pas forcément pour le manger, plutôt pour le mordre.
Il relâche l’objet un instant et redit plusieurs fois :

- Tu veux jouer ? Tu veux jouer ? Tu veux jouer ?

Avant de reprendre la balançoire dans sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 9
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 24
MessageSujet: Re: Où est la maison? [pv Elliot]   Ven 27 Juil - 0:09

Heureusement qu'Elliot était persévérant, c'est d'ailleurs grâce à cette qualité qu'il pouvait supporter et aimer Gildas. Quelqu'un de non-patient aurait déjà gifler l'enfant, mais Elliot continuait de l'essuyer malgré le petit qui se débattait, tentant d'échapper au mouchoir.

Finalement, il finit par s'arrêter et ranger le mouchoir. Il y avait encore pas mal de tâches de glace, mais le résultat était tout de même satisfaisant.

Le petit aviateur sourit en voyant Gildas enthousiaste de découvrir les balançoires. Il le suivit, en marchant, le laissant courir à son aise. Il ne perdit pas son sourire, même quand Gildas décida que mordre les balançoires était très amusant. Doucement, il s'accroupit à coté de lui et retira lentement la balançoire de ses mâchoires.

- Pas comme ça. Regarde Elliot.

Le brun se releva, et alla s'assoir sur la balançoire d'a coté. Il se recula, puis se laissa aller vers l'avant, puis en arrière. Avant, arrière, avant, arrière. Etirant ses jambes puis les repliant, il allait de plus en plus haut, de plus en plus vite. Elliot aimait les balançoires, cette sensation d'apesanteur unique, comme si il volait, même si ce n'était pas aussi bien. L'espace d'un instant, il se permit de fermer les yeux, d'apprécier le vent dans ses cheveux et sur sa peau, son coeur qui battait, et son jeu avec la gravité...

Puis il ralentit, tout doucement, et finit par s'immobiliser, sortant de sa transe. Il regarda Gildas.

- C'est comme ça qu'on joue aux balançoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 14
Date d'inscription : 19/07/2012
MessageSujet: Re: Où est la maison? [pv Elliot]   Mer 1 Aoû - 3:06

Elliot essaya d’expliquer à Gildas comment se servir de la balançoire, mais le garçon n’y fit pas réellement attention et continua à jouer comme il avait envie. Il faudrait plus longtemps pour lui faire comprendre qu’on ne mangeait pas une balançoire mais qu’on grimpait dessus.
Mais le petit garçon avait du mal à s’ouvrir à l’extérieur et à voir autre chose que son centre, il s’enfermait dans son monde là où les choses étaient moins effrayantes et moins douloureuses.
Enfin là, il s’amusait bien, même si ce n’était pas le jeu conventionnel.
Cependant comme il s’agissait d’une aire de jeu, il était évident que Gildas et Elliot n’allait pas être seuls à vouloir s’amuser.
Et des enfants arrivèrent pour jouer eux aussi, au début ils ignorèrent les deux amis, mais un petit garçon à short rouge s’avança de Gildas. Il avait à peu près son âge et voulait la balançoire.

- Pousse toi, ça se mange pas ça !

Gildas ne comprit pas et continua à grignoter la planche de la balancelle. Le gosse tira sur les cordes, pour récupérer l’objet, mais les dents de Numéro Cinq étaient solides et ne relâchaient rien.

- Allez lâche ça !

Il lança un coup de pied à Gildas qui, enfin, relâcha sa prise, faisant enfin attention à l’enfant, et particulièrement à la couleur de son short. Terrifié soudainement il se mit à trembler et à pleurer et à hurler. Un cri strident qui vous éclate les oreilles et qui le rendait incontrôlable. Gildas paniquait, comme chaque fois qu’il se retrouvait confronté à cette couleur. Le gosse impatient, lui retourna un autre coup de pied :

- Mais la ferme.

Gildas hurla de plus belle puis pour se défendre de cette couleur qui l’effrayait tant que ça, il planta ses dent dans la cuisse de l’autre enfant. Cette fois-ci c’est « le short rouge » qui se mit à hurler, de douleur. Mais Numéro Cinq ne voulait pas le lâcher, il avait trop peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 9
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 24
MessageSujet: Re: Où est la maison? [pv Elliot]   Dim 12 Aoû - 23:05

Malgré ses tentatives d'explication, Gildas semblait avoir décidé que manger la balançoire était bien plus amusant que de se balancer dessus. Elliot laissa tomber, ça n'avait pas grand chose de dangereux pour l'instant, pas la peine d'insister. Le petit aviateur continua donc à se balancer tranquillement.

Il ne se rendit compte du problème avec le petit garçon au short rouge, que quand Gildas se mit à hurler. Il sursauta et descendit de la balançoire, et ne put empêcher le petit garçon de donner un coup de pied à son ami et ce dernier de le mordre violemment. Après quelques secondes de stupeur, Elliot se précipita vers les deux garçons, et après un léger "combat", il réussit à faire en sorte que Gildas lache la cuisse du garçon. Il fit assoir son ami dans un coin et gifla le gamin.

- Fiche le camp avant que je me fache.

Le gamin partit en pleurant et en boitant, et Elliot retourna vers son jeune ami. Le combo short rouge + coup de pied avait fait péter un cable à Gildas, et le petit Irlandais ne savait pas comment l'en sortir. Il chercha dans sa poche et sortit le canard en plastique, l'agitant doucement devant les yeux de son ami.

- Gildas, tout va bien, c'est moi Elliot, je suis là, regarde il y a Mr. Canard aussi ! Elliot et Canard, pas peur, n'aie pas peur.

Peut-être qu'en lui disant des mots rassurants, cela fonctionnerait-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Où est la maison? [pv Elliot]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Où est la maison? [pv Elliot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» ELLIOT Berger Mâle 6 ans
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantide : La cité des enfants . :: HISTOIRE; Quand tout à coup, un monde merveilleux apparut devant ses yeux ...  :: Les services de la ville. :: La gare Pois-ce-Caille-